mercredi 26 septembre 2012

KTM 350 EXC-F 2013: Randonnée Parc Papineau Labelle Partie 1

Dimanche, 16 Septembre 2012 - La patience fini par payer.  Pendant 3 jours je n’ai pu qu’admirer la superbe KTM 350 EXC-F dans mon garage.  D’autres obligations m’empêchaient de partir avec cette moto que je n’hésite pas à qualifier de Ferrari des double-usages!  Mais enfin, la journée idéale s’est présentée: pas de pluie à l’horizon, ensoleillée et 18 degrés comme maximum – les conditions parfaites.

Mais avant de partir, j’ai fait quelques ajustements qui ont été bénéfiques:

  1. j’ai enlevé la visière de sur mon casque hybride – ça a l’effet d’un parachute avec une moto double-usage sur l’autoroute, tant pis pour le look;
  2. j’ai ajusté les rétroviseurs de la moto – en revenant de St-Bruno où je suis allé chercher la moto quelques jours plutôt, je me suis rendu compte que les rétroviseurs étaient très très solidement fixés, ce qui est une bonne chose, malheureusement dans une position que ne me convenait pas;
  3. j’ai pris l’habitude de remonter la béquille avant d’enjamber la moto étant donné que la moto est haute – pas mal plus facile!

Avec la 350 EXC-F, j’ai dû user d’imagination et surtout de toutes les poches de mon manteau et de mon pantalon vu qu’il n’y a évidemment pas de valise.  De cette façon j’ai pu transporter mon matériel habituel: caméra, iPhone, 2 cannettes de boisson énergisante, barres de céréale etc etc.

Et pour finir, une précaution: le réservoir d’essence sur la KTM est de 10 litres avec la réserve, donc il faut prévoir les arrêts en chemin sur un long trajet pour faire le plein…j’en reparlerai.

Donc, départ vers 08:45 a.m. pour me rendre à Lac des Plages (avec quelques détour) et un arrêt à Namur pour l’essence.  Destination que je n’atteindrai jamais…

 


Chemin Staynerville Ouest


09:53 a.m.
Une route de gravelle, wouhou!  J’ai parcouru environ 60 kilomètres pour me rendre jusqu’au chemin Staynerville ouest en passant par la 344 longeant la rivière des Outaouais.

Enfin, je peux essayer la moto sur un chemin qui lui colle un peu plus à la peau.  J’ouvre les gaz à fond et finalement l’adrénaline coule dans mes veines.  Les pneus de motocross font un travail impec!  Finalement…nous y voilà! - c’est pour ça que je me suis donné tous ce mal – roulé une KTM dans des conditions où elle excelle!  Ça commence bien!

 

10:02 a.m.  Sur le chemin d’Hydro, près de Montée Hall.  Ce chemin, je l’ai regardé souvent dans le passé: l’accès est obstruée par des blocs de bétons, mais la KTM est tellement étroite qu’elle se faufile partout.  C’est un atout majeur! +2

Je me suis souvent demandé ce qu’il y avait au bout de ce chemin – je croyais que d’une certaine façon je serais capable de rejoindre le chemin Scotch par ici, mais non…

Merde!  La route est barrée un kilomètre plus loin par une clôture cadenassée.  Pas moyen de contourner.  Pourquoi!?  Les chemins d’Hydro sont intéressants pour la moto aventure!  Y a-t-il une règlementation sur ces chemins?  Ce sont des terres qui appartiennent au bien commun pourtant!  Frustrant!  Sortez vos carrés rouges!  Il faut faire élire un motocycliste – lui au moins comprendrait!
Clignement d'œil

  


Chemin Hydro, près de Montée Hall

De toute façon, en continuant sur la Montée Hall direction sud, j’ai rejoint une route de gravelle qui longe la 50 et qui mène au chemin Rawcliffe.  De fil en aiguille j’ai emprunté mes trails habituelles dans le coin en passant par la 6e concession.

J’ai pu apprécier la légèreté de la moto et sa maniabilité dans les sentiers un peu plus “hot”.  Tout devient tellement facile, c’est le jour et la nuit avec ma moto habituelle qui pèse presque le double.  Normalement, je conduis avec précaution dans les sentiers rocheux, mais avec la garde au sol élevée de la KTM ainsi que ses roues de grands diamètres (21 et 18 pouces), les mêmes parcours semblent être faits de pavé uni - fantastique!

C’est le délire total pendant un bon moment - ce qui m’amène à la prochaine section de route.

 

Lire la deuxième partie

DSAQ

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaires