samedi 8 septembre 2012

Triumph Tiger Explorer XC 2013

 

MY13_Tiger_Explorer_XC_Khaki_Green368x243 

Triumph Tiger Explorer XC 2013

Triumph met l’accent sur l’aventure avec la version XC de la Tiger Explorer. 

Après un été sublime qui semble vouloir se prolonger en septembre, cette période de l’année est l’une des plus fébriles pour ceux qui aiment voir les nouvelles aventurières “cuisinées” par les manufacturiers pendant qu’on s’amusait dans les trails et chemins poussiéreux.

Voyons voir ce que nos amis Anglais nous ont préparé cette fois-ci.

Premièrement, voici ce qui est à noter pour la Explorer XC:

  • roues à rayons sans tube en aluminium (19” av. et 17” ar.);
  • contrôle électronique des gaz, régulateur de vitesse, contrôle de la traction, ABS (se désactive), tout ça de série;
  • protège-mains, phares anti-brouillard, protège-moteur latéraux, sabot moteur;
  • intervalle entre les entretiens plus espacée et garantie de 2 ans, kilométrage illimité.
  • disponible en avril 2013.

Quand j’ai vu la Tiger Explorer pour la première fois l’an passé, je me suis dit que Triumph avait misé surtout sur le côté routier – mais avec la XC je pense que la moto est plus intéressante maintenant pour les amateurs de moto aventure double usage.

À noter les roues à rayons sans tube: concept qui devient la norme pour les grosses aventurières.  Et pour cause: une crevaison est beaucoup plus facile à réparer dans le cas d’un pneu sans tube, en espérant que le pneu reste collé à la roue - bien entendu.

Le régulateur de vitesse sera certainement très apprécié sur les longues distances: un gros plus.  Le système ABS de série peut être désactivé.  Par contre, en lisant la nouvelle officielle de Triumph, je ne suis pas certain si le contrôle de la traction peut être lui aussi désactivé: c’est un incontournable pour ce genre de moto!

Le look moto aventure est complet avec les protège-mains de bonne dimension qui améliorent la protection au vent et le confort.  Les phares anti-brouillard amélioreront la visibilité lors des randonnées aventure qui se prolongent en soirée.

J’aime bien le sabot moteur qui selon Triumph est fabriqué avec de l’aluminium de gros calibre ainsi que les protège-moteur latéraux qui sont quasi indispensables sur ce genre de moto.

Le moteur de 1215cc ne décevra pas avec ses 137 chevaux (89 lbs-pi de couple).  À noter la fréquence des entretiens de 16,000 kilomètres, ce qui est acceptable sans plus.

Pour ce qui est de l’entrainement par arbre, certains aiment, d’autres non.  C’est un choix à faire entre un système sans entretien (entrainement par arbre) ou avoir la liberté de changer les pignons pour un ajustement plus personnalisé.  Avec toute la puissance et le couple de l’Explorer, l’entrainement par arbre était indiscutablement le meilleur choix à faire.

Triumph annonce plus de 54 options pour personnaliser la moto.  Espérons que les poignées chauffantes fassent partie du lot: une option extrêmement utile.  Je pense aussi à la suspension ajustable que j’ai bien aimé sur la 1200GS.  À vérifier.

Je n’ai pas vu de commentaire côté capacité du réservoir à essence, mais je suis presque certain que l’autonomie de la moto sera au rendez-vous, c’est-à-dire plus de 300km entre les pleins d’essence.

Certainement le poids de cette moto limitera les capacités hors-route plus intenses: c’est le prix à payer pour le confort, l’autonomie et la puissance des grosses aventurières.

a+
DSAQ

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaires