mercredi 25 juillet 2012

Randonnée Parc Mont-Tremblant avec la Rally

IMG_0024

Je suis allé me balader pendant une journée avec la 1200GS Rally question de faire connaissance.  La journée était parfaite – ensoleillée avec passages nuageux mais sans pluie à l’horizon, la température prévue était de 20 degrés.

Le trajet que j’ai emprunté pour me rendre au Parc du Mont Tremblant a été passablement sinueux en voici la description.

1. Suivre la 344 le long de la rivière des Outaouais…

Pour les motocyclistes de la région des Basses-Laurentides la 344 est reconnue comme l’une des plus belles randonnées côté nord de la rivière.

Avant de m’arrêter à Carillion pour prendre cette photo avec le barrage d’Hydro en arrière plan, je me disais: “Wow! quelle moto!  La poussée dès l’ouverture des gaz est tout simplement géniale et ce à tous les régimes, il faudra que je le mentionne...la selle est vraiment très confortable… c’est le bonheur total… je peux pas croire que je m’apprête à lancer cette superbe monture dans les chemins non pavés... je suis complètement cinglé…  etc etc”.  Bref, tout un monologue.

Comme vous pouvez le constater sur la photo, étant donné que je n’avais pas de valise pour la BM, j’ai installé un sac rigide (Bags-Connection) que j’avais acheté il y a quelques années pour un voyage en Pennsylvanie mais qui ne m’avait jamais servi depuis.  On dirait que ce sac a été conçu pour cette moto!

2. À Grenville, tourner à gauche (vers le nord) puis suivre le chemin Scotch…

IMG_0026

Ce n’est pas par coïncidence que j’ai emprunté le chemin Scotch pour cette randonnée mais bien pour comprendre la moto sur chemins accidentés.  Donc voici comment tout c’est déroulé.

Comme à mon habitude, je me suis arrêté sur le bord de ce lac pour une pause caféine.  J’aime bien la vue et le contact avec la nature que cet endroit offre.

Après un moment, 2 amateurs de moto aventure que j’avais aperçus auparavant m’ont rejoint.  Un s’appelait Martin et l’autre…malheureusement, j’ai oublié Moi ?

Bref, 2 gars de RidAventure.ca qui semblaient forts sympathiques.  Ils ont bien aimé la Rally et ont été surpris d’apprendre que j’étais de St-Eustache: “Hein? Bizarre…ta moto est plaquée de l’Ontario”.  Je leur ai expliqué que c’était une moto prêtée.  De fil en aiguille, ils m’ont invité à les suivre: “Certain!  Je n’ai pas d’itinéraire précis, par contre ne m’attendez pas si vous me perdez de vue, je ne voudrais pas prendre de risques avec la BM…”

Donc, je me suis mis à les suivre…pas pour longtemps!  Ils ont tôt fait de me perdre dans la brume.  Mais le bon côté des choses, c’est qu’en essayant de les suivre, j’ai augmenté de beaucoup le rythme à laquelle j’ai l’habitude de rouler sur le chemin Scotch étant donné l’état assez accidenté de la route (surtout après les pluies diluviennes de la veille).  J’ai pu constater à quel point la suspension de la Rally était efficace et capable d’avaler les obstacles tout en restant stable.  Tout une différence avec ma Versys qui demande beaucoup plus de précautions.

En parlant suspension, la Rally est muni de la suspension ajustable électroniquement (en option).  Il y a plusieurs mode:

  1. conducteur seulement;
  2. conducteur avec bagages;
  3. avec passager;
  4. avec passager et bagages;
  5. routes légèrement accidentées; et finalement
  6. routes très accidentées.

De plus, chacun des modes peut être ajusté, soit: confortable, normal ou encore sport.  Ce qui fait au total 18 réglages de suspension possibles du bout des doigts… un vrai bijou ce gadget!  J’ai dû changer les réglages de la suspension des dizaines de fois pendant la journée dépendamment quelle route je parcourais.  Toutes les motos devraient avoir ça de série!  Ou du moins en option…en tout cas, c’est vendu pour moi!

IMG_0029

Testing 1..2..3.  J’ai pris cette photo lorsque j’étais à ma pose avant de jaser avec les 2 “amateurs”.  J’ai été trop souvent frustré dans le passé parce que j’utilisais mon iPhone pour les photos.  La veille, je me suis gâté un peu et j’ai acheté une Canon SX 230 HS avec GPS intégré.  C’est toujours intéressant d’avoir la localisation des images quand on les regarde de retour à la maison… mais encore faut-il mettre la fonction en marche!

Bref, avec un zoom optique de 14x, j’ai pu prendre en photo ces 2 minuscules grenouilles.

IMG_0030

Voici un aperçu du chemin Scotch dans une section un peu plus technique.  Un 4x4 passe, mais oubliez ça en voiture. 

Encore une fois j’ai pu savourer le couple à bas régime de la moto en montant cette section de chemin.  Les changements de vitesse sont optionnels.

Autre chose, pendant que j’y pense, la position de conduite debout est naturelle avec la Rally.  Se lever du siège pour avaler une bosse ou voir au loin se fait sans effort.  Il me semble que je pourrais rouler des dizaines de kilomètres sans utiliser le siège.  De toute évidence, la moto a été conçue dans cet optique.

À suivre… partie 2
dsaq
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaires