lundi 14 novembre 2011

Compte rendu: Randonnée Lac des Plages prise 2: 2 de 3

Voici la suite du compte rendu de la randonnée Lac des Plages.  Un rappel, je devais décidé si j'allais retourner sur mes pas ou prendre la route qui menait vers de nouveaux sentiers que je n'avais jamais explorés.  Évidemment, la réponse à cette question était facile, retourner sur mes pas! pfff! plutôt me faire passer sur le corps par un orignal

Chemin inondé
Pendant un moment, la route était facile, jusqu'à ce que j'arrive à cette section (voir photo) qui était complètement inondée.  Hmm, je n'avais pas traversé de lac ou rivière de cette  envergure jusqu'à maintenant dans ma jeune carrière de moto-aventuriste.  Il faillait aller voir ce qui en était.  La vidéo qui suit montre un peu à quoi je pouvais m'attendre.  Finalement, pas si pire que ça, il y avait a peu près 30 cm d'eau.  Bon, j'ai finalement décidé de m'essayer, de toute façon le pire qui pouvait arriver était de tomber dans l'eau peu profonde.

Vue de l'autre côté
Une fois lancé, je voulais mettre mes pieds sur les appuie pieds de la moto, mais l'élastique (qui va normalement sous le pied) de la jambe gauche de mes pantalons moto était pris dans l'appuie pied!  J'ai fait la traversé assis sur la moto et ça c'est bien passé, mais j'ai eu chaud .  J'ai ajouté une photo de la vue qu'il y a de l'autre côté de ce chemin inondé.

La photo qui suit montre le chemin que j'ai eu à parcourir après avoir traversé la section inondée.  Vraiment, le rêve des amateurs de moto aventure!  Ce chemin était relativement facile à parcourir, avec parfois des sections un peu plus difficiles mais rien à comparer à ce qui suit!





Ouch!  Des roches!









Un champs de grosses roches.  Je n'aime pas particulièrement les routes faites complètement de grosses roches.  La raison est bien simple, je n'ai pas de protège moteur ("skid plate") sur la Versys.  J'en ai fait une section lors d'une randonnée précédente, et j'ai trouvé que le niveau de défi surpassait le plaisir de faire de la moto aventure, et biensûr, le stress de percer la panne à huile.  Bon je me suis quand même lancé dans ce tas de cailloux mal dégrossis et ça c'est quand même bien passé malgré le fait qu'il y en avait pas mal.

Fin de cette section rocheuse
Une autre photo de la fin de cette section peu agréable.  En tout cas, j'avais pas mal chaud en ce mois de novembre habillé comme un ours polaire après avoir descendu cette section de route.

Bon je m'excuse mais il va y avoir une troisième partie à ce compte rendu, il est pas mal tard (23h50) et je travaille demain.











à suivre... encore
dsaventurequebec





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaires