dimanche 24 novembre 2013

Une p’tite dernière…

Chatham-monteeJackson-sur la butte


Samedi 15 novembre 2013 –“Une p’tite dernière avant l’hiver”.

Y a des journées qui se déroulent pas exactement comme prévu - et plus souvent qu’autrement lors d’une randonnée moto aventure...mais cette fois-ci, ça ressemblait surtout à “la foire aux malheurs”.  Plusieurs bonnes leçons…

 

Je n’avais pas prévu partir pour bien longtemps.  Juste aller en faire une p’tite dernière avant de ranger la moto définitivement pour l’hiver.

L’itinéraire était simple: se rendre à Chatham, au nord de LaChute, pour aller monter les quelques buttes faisables en moto.  Ensuite, me taper le chemin Scotch pour revenir par la 327. 

Avant de partir, je n’avais pas réussi à retrouver mon téléphone portable.  Je me suis dit: “Pas grave…je pars pour quelques heures seulement”.  Ça aurait pu me couté cher…

Chatham-montee Jackson-en changement

Le départ.  Donc , je suis parti vers 9 heures en direction de LaChute et par la suite, la 327 nord vers Chatham. 

En arrivant sur la montée Jackson, j’ai eu toute une surprise: soit par la neige au sol ou par le chantier qui était en branle.  Est-ce que le pit sera encore accessible l’an prochain?

Entk, il y avait encore pas mal de place pour faire quelques tours de piste et essayer de rouler malgré la neige. 

Finalement c’était moins pire que ça en avait l’air.  Il était même possible de monter sur la longue butte, au centre du pit de sable, qui était recouverte de neige (voir photo du haut).

 

Chatham-montee Jackson-defi interessantAprès un moment à parcourir ce circuit, c’est-à-dire: monter sur la longue butte, redescendre, faire le tour du pit et recommencer, j’ai voulu en faire un peu plus…

Faire de la visualisation.  J'ai souvent fait de la visualisation en train de faire “spinner” la moto dans le sable en tordant la poignée des gaz.  Et bien le moment était venu: il fallait passer à la pratique. 

Avec quelques pouces de neige qui recouvraient le sable, l’expérience s’était révélée relativement facile dû à la traction réduite.  En donnant pas mal de gaz en deuxième vitesse, la roue arrière patinait et un mélange de neige et de sable volait derrière la moto pour retomber un peu plus loin.  En braquant le guidon de la moto en sens inverse et en gardant le pied gauche près du sol, je réussissais tant bien que mal à tenir la moto en équilibre en la faisant tourner.  

Après quelques minutes de pratique, le temps était venu de continuer ma route vers Grenville pour emprunter le chemin Scotch…mais avant de partir, un p’tit dernier “spin” pour la caméra. 

Alors je m’exécute, mais cette fois-ci de l’autre côté, c’est-à-dire en mettant le pied droit au sol et en tournant vers la droite.  Difficile à expliquer, mais j’avais plus de facilité avec le pied gauche près du sol en tournant vers la gauche même si je suis droitier.

En tournant, avec la roue arrière qui patinait, j’ai perdu l’équilibre et je suis tombé sur le côté gauche.  Généralement, y a pas de problème à tomber dans le sable, surtout à basse vitesse.  Et ça n’a pas été ma pire débarque en moto, loin de là (une autre histoire). 

Mais, là, couché dans la neige, pendant que j’étais encore en train de réaliser ce qui venait de se passer, j’ai remarqué que la roue arrière tournait encore même si le moteur était arrêté. 

En relevant la moto, j’ai vu ce qui n’allait pas: “MERDE! La chaine est débarquée”…mais encore, ça n’aurait pas été si pire… de l’huile coulait aussi, goute-à-goute, sur le sol: RE-MER-DE!

Lire la suite»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaires